Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Maxime Chattam, un auteur à (re)découvrir

21 Décembre 2014, 15:51pm

Publié par Danaé

Oui, un article qui sera très loin du maquillage, des paillettes. Mais j'ai envie de partager davantage avec vous ! Je me sens bien ici, à échanger avec vous et cela me donne envie de parler des autres choses que j'aime énormément ! Il n'y a pas que le maquillage et les Codes de Commerce dans la vie de Danaé, il y a aussi les livres ! Et comme je ne dois pas être la seule à jongler entre un rouge à lèvres et un bouquin, je me suis dit qu'il pouvait être intéressant de partager avec vous mes lectures, mes auteurs.

Aujourd'hui je viens vous présenter un auteur que je suis depuis des années qui est Maxime Chattam. Tout a commencé en 2002 ou 2003, quand ma mère a acheté l'un de ses livres, L'Âme du mal et qu'elle m'a interdit de lire ce livre car j'étais trop jeune (13 ans à l'époque). Allez dire à une pré-ado que c'est interdit et elle le fera. Depuis, je voue un culte à ses livres. 

Une partie de ma collection

Une partie de ma collection

Je n'ai pas lu tous les ouvrages de Maxime Chattam mais une bonne partie et je ne prétend pas être une critique littéraire. Je trouve qu'il est très compliqué de parler de livres car cela fait énormément appel à son appréciation personnelle, au subjectivisme. C'est un exercice délicat à mes yeux ! Les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Je vais tout de même tenter de vous présenter cet auteur et vous dire ce que j'apprécie et ce que j'apprécie moins, car oui, rien n'est parfait dans ce bas monde.

Maxime Chattam est un auteur français qui, durant son enfance, a fait de nombreux voyages aux Etat-Unis (ce qui a inspiré l'univers de certains de ses ouvrages). En fouinant en ligne, nous pouvons découvrir qu'il a suivi le Cours Simon, qu'il a fait des études de Lettres Moderne et a suivi une formation en criminologie. Durant cette formation en crimino, il a notamment étudié la psychiatrie criminelle, la police technique. Ce qui confère, d'après moi, une véritable authenticité à ses livres. En effet, ses premiers romans sont des thrillers. Ensuite, il a écrit des livres qui s'éloignent un peu des thrillers et qui tendent plus vers le fantastique, la fiction

Avant de parler des livres en eux-mêmes, il faut que je souligne une chose que j'adore particulièrement chez Maxime Chattam. A chaque début d'ouvrage, il mentionne les chansons qu'il a pu écouter durant l'écriture de ses livres. Je trouve cela juste parfait ! Je suis quelqu'un qui est incapable de faire les choses dans le silence. Généralement, je lis, je travaille, je révise avec de la musique. Il y a des musiques que j'ai totalement associé à des livres. Outre l'aspect de proximité que l'on peut avoir avec l'auteur en écoutant les mêmes chansons, je trouve que cela participe grandement à l'ambiance et au thème du livre. Je n'ai pas forcément les mêmes goûts musicaux que Monsieur Chattam mais certaines musiques ont fait de ce moment de lecture un moment fort et profond. C'est par moment limite flippant tellement la musique colle à l'ambiance du livre. Quand je lis un passage d'un de ses policiers avec une musique qu'il a mentionné, je suis tellement dans le truc que je me demande si le tueur ne se cache pas sous mon lit. Merci Deezer et Maxime Chattam pour ces découvertes musicales.

J'ai donc découvert cet auteur avec L'Âme du mal, premier ouvrage d'une trilogie appelée la Trilogie du Mal. Là, nous sommes dans du thriller pur et dur pour cette trilogie. On a tout : le personnage principal (qu'on imagine grave beau gosse) un peu torturé, une intrigue de malade, un ambiance sombre et glauque, un soupçon d'amour. Les deux autres titres de cette trilogie sont In Tenebris et Maléfices

Je ne vais pas vous faire le résumé des livres. Déjà, il vous suffit de vous rendre dans une librairie ou même de regarder en ligne pour voir le résumé des ouvrages. De plus, mon article étant davantage une présentation générale, cela serait fastidieux de résumer chaque livre. Mais si cela vous intéresse, il est tout à fait possible que je présente ultérieurement un titre en particulier. 

Vous pouvez lire les livres de cette trilogie indépendamment des autres, mais je vous conseille vraiment de lire les trois dans l'ordre de parution car mettant en avant les mêmes personnages, vous pourrez suivre avec eux leurs évolutions, le contexte. Si le premier opus reste un thriller normal si je puis dire traitant du thème des tueurs en séries, mainte fois lu dans d'autres thrillers, les deux autres ont une intrigue très intéressante qui s'éloigne réellement de ce que l'on a l'habitude de lire quand nous apprécions les thrillers.

Ce pari osé qui est de sortir des sentiers habituels des policiers se retrouve de plus en plus dans les romans qui ont suivi cette trilogie. Plus on avance dans ses ouvrages, plus je trouve qu'il assume et qu'il maîtrise à la perfection des intrigues hallucinantes sur fonds de problèmes sociétaux mélangés à des théories scientifiques et moins scientifiques d'ailleurs. Maxime Chattam n'hésite pas à analyser et intégrer les instincts les plus primaires de l'Homme notamment dans son livre La promesses des ténèbres. Cela en est presque dérangeant parce que cela fait appel à des choses tellement profondes, à nos instincts les plus primaires et les plus vils, qu'on ne peut s'avouer qu'il y ait une part de vérité. Le fond de La promesse des ténèbres est par exemple la pornographie et ses dérives, la marginalisation. Des problèmes bien réels, bien d'actualité mais poussés à leurs paroxysmes. En fait, c'est cela que j'aime  dans ses thrillers. Il y a bien souvent une part de vérité, aussi horrible et dégueulasse soit-elle. Quand il ne part pas sur un fond de vérité, il s'intéresse à des théories scientifiques ou non. Dans Conjuration Primitive, l'intrigue policière tourne beaucoup autour de la génétique et se pose la question du gène du Mal. Dans cet ouvrage ainsi que dans La Patience du Diable et La Promesse des Ténèbres, on envisage la question d'une organisation sociétale des psychopathes. Alors, écrit comme cela, c'est saugrenu, impensable et ridicule. Mais une fois que l'on referme le livre, on se demande réellement : et si c'était vrai ? (aucune référence à Marc Lévy par pitié). Un auteur qui arrive à ébranler mes certitudes, à m'emmener à me questionner sur des sujets qui semblent surréalistes, c'est à mes yeux un sacré auteur. Dans La Théorie Gaïa, on se pose la question de savoir si la Terre a une conscience, si nous sommes programmés pour nous détruire par la violence. C'est ouf !

Maxime Chattam n'hésite pas à repousser sans cesse les limites du mal, de l'horreur. Ses livres coupent le souffle, tiennent en haleine. Il a une imagination intarissable. Sa formation en criminologie l'aide à apporter une authenticité à ses livres. On y apprends énormément de choses sur des procédés scientifiques, sur la psychologie, le déroulement d'une enquête. Il y a une véritablement documentation en amont et c'est très intéressant !

Il est un point important à préciser. Si cela est un aspect qui fait que j'adore ses livres, d'autres les détesteront justement en raison de ce point. Maxime Chattam est très violent dans ces mots. C'est par moment très cru, très sombre, très glauque. Il y a des moments où je me dis qu'il doit être un peu psychopathe sur les bords pour avoir une telle imagination et pour écrire des trucs aussi immondes. Les descriptions et le style d'écriture sont tels qu'on imagine très bien les scènes. Alors moi, j'adore, je suis bon public pour cela (alors que je déteste les films d'horreur, logique) mais j'ai une amie qui est incapable de lire cet auteur en raison de certaines scènes décrites.

Vraiment, ses livres valent le détour. Si vous aimez les policiers, que vous n'avez pas peur de scènes un peu gores, je vous conseille de les lire. Il n'y a qu'un seul titre que j'ai détesté, à savoir le Sang du Temps. Je l'ai trouvé chiant à mourir, long et je m'en souviens à peine, c'est pour dire. Avec ce livre, Maxime Chattam et moi avons frôlé la rupture. 

Maxime Chattam, un auteur à (re)découvrir

A côté des thrillers, Maxime Chattam s'est essayé à un autre style à savoir le fantastique dans une saga intitulé Un Autre Monde composée de sept ouvrages semblerait-il dont six sont déjà parus. Si ses policiers parlent de théorie que l'on peut considérer comme relevant de la fiction, avec Un Autre Monde nous sommes véritablement dans du fantastique. Néanmoins, nous retrouvons un peu la même idée que dans La Théorie Gaïa à savoir que la Terre a une âme et que l'homme est programmé pour se détruire. L'axe de ces livres sont l'affrontement entre enfants et adultes et l'idée que les enfants peuvent améliorer les choses, qu'ils sont notre espoir (éduquons-les correctement en ce sens !) et qu'ils peuvent changer la donne dans un monde tout pourri (ça, ce sont mes mots, je vous rassure, c'est plus intéressant et mieux dit sous la plume de Maxime Chattam). Il n'y a qu'à voir comment sont appelés les adultes dans les livres, à savoir les Cyniks, pour comprendre que pour nous c'est foutu, nous sommes corrompus (quoi que je ne sais pas si je peux dire que je suis une adulte...). Encore une fois, je vous laisse aller trouver dans les méandres d'internet les résumés des livres.

Je ne vous cache pas que j'étais très sceptique. J'aimais Chattam pour ses thriller pas pour autre chose et j'ai vaguement levé les yeux au ciel quand j'ai vu qu'il s'essayait à un autre genre. Finalement, j'ai été très agréablement surprise, même si à mes yeux, il maîtrise nettement mieux les policiers.

J'ai vraiment accroché sur les trois premiers livres à savoir L'Alliance des Trois, Malronce, le Coeur de la Terre. En plus, ils sont sortis dans une édition illustrée où les trois sont regroupés et c'est vraiment magnifique. Mon cher et tendre a eu le malheur de m'offrir cela en période de partiels de Master 2 donc je révisais la journée et la nuit, je lisais Chattam. Sur trois nuits, j'ai du dormir six heures tellement j'ai accroché. Je jonglais entre mon Code de Commerce et ce livre.

C'est un peu long à démarrer mais une fois que l'histoire a bien démarré, c'est tout en rythme, on est tenu en haleine et les descriptions sont réussies. C'est un livre tout en imagination, où on ne peut pas ne pas se faire notre film dans notre tête. Les trois premiers livres sont géniaux. En revanche, pour les trois autres à savoir Entropia, Oz et Neverland, cela a été un peu plus fastidieux. Si encore le quatrième, Entropia, est agréable, j'ai trouvé les deux autres durs à lire. Le rythme s'essoufle, les descriptions bien trop nombreuses et de manière générale j'ai trouvé le style plus lourd. Je ne les ai pas détesté, j'ai apprécié les lire mais j'avoue que j'ai lu certains passages en diagonales et je ne les relirai pas. En fait, je trouve que tout est posé dans les trois premiers livres et que du coup, pour les trois suivants, ça va en longueur. Après, je pense qu'il est très dur de tenir un rythme et une histoire sur six tomes (à savoir que chaque livre varie entre 300 et 600 pages environ). 

J'ai vu que certains considéraient qu'il s'agissait de littérature jeunesse. Je ne sais pas trop en fait si on peut dire cela. Je n'ai absolument pas lu ses livres en me disant qu'ils étaient destinés à des ados. Je pense que oui, des ados pourraient le lire, mais j'ai plutôt envie de dire que ces livres sont destinés à des grands enfants, des adultes qui ne veulent pas tout à fait grandir. Cela nous permet d'avoir la maturité et la réflexion pour apprécier le fond des livres, la question du devenir de la Terre, de notre conscience et de notre rôle tout en se disant que non, nous sommes pas des adultes, nous ne sommes pas des Cyniks.

Je crois que vous avez compris que Maxime Chattam est un auteur que j'aime énormément et que je ne peux que vous conseiller pour ses thrillers. Pour sa saga fantastique, c'est bien mais ce n'est pas à lui que je pense en premier dans ce domaine.

Maxime Chattam, un auteur à (re)découvrir

Pour faire un petit récap, je vais vous lister toutes ses oeuvres et je vais indiquer mon degrés d'amour. Voici ma légende d'appréciation : 

☹ = je n'ai pas aimé

♥ = j'ai relativement aimé mais ne je relirai pas

♥♥ = j'ai vraiment bien accroché, lu d'une traite et je relirai

♥♥♥ = oh putain ce livre déchire grave, je veux déjà le relire

  • Le cinquième Règne ♥♥
  • La trilogie du mal : 
  1. L'Âme du Mal ♥♥♥
  2. In Tenebris ♥♥♥
  3. Maléfices ♥♥♥
  • Le sang du Temps ☹
  • Le cycle de l'homme et de la vérité
  1. Les arcanes du chaos ♥
  2. Prédateurs (je n'ai pas lu ce livre)
  3. La théorie Gaïa ♥♥♥
  • Autre monde
  1. L'Alliance des Trois ♥♥♥
  2. Malronce ♥♥♥
  3. Le coeur de la Terre ♥♥♥
  4. Entropia ♥
  5. Oz ♥
  6. Neverland ♥
  • La promesse des Ténèbres ♥♥♥
  • Le Diptyque du temps
  1. Léviatemps ♥♥
  2. Le requiem des abysses (je n'ai pas lu ce livre)
  • La conjuration primitive ♥♥♥
  • La patience du diable ♥♥
  • Que ta volonté soit faite (parution en 2015)

Commenter cet article

Séverine 21/12/2014 18:49

Humm j'aime beaucoup lire et j'aime bien ce style d’article, ça donne des idées pour les prochaines lectures ;)
Le tien tombe bien, je suis en arrêt 1 mois et je viens déjà d'en dévorer 3...
Dont un qui pourrait peut-être te plaire, l'histoire d'un tueur en série, "Le chuchoteur" de Donato Carrisi, lu d'une traite hier ! Je dois absolument envoyer quelqu'un me trouver le tome 2 !!!
Je connais cet auteur de nom et je vais allez lire les résumés pour en choisir un et voir si son univers me plait ;)
Merci pour ce partage,
Bisous <3

BeautifulLaw 27/12/2014 13:26

Tant mieux si tu aimes, cela m'encourage à faire d'autres articles de ce genre !
Tu vas rire, je suis en train de le lire Le Chuchoteur, je l'ai commencé hier soir, je te dirais ce que j'en pense !
Tu me diras ce que tu en penses si jamais tu en lis un ?
Bisous

pichetteetpaillettes 21/12/2014 16:17

Un point commun.
Je dévore les livres. Je fais d'ailleurs halluciné mon homme, je regarde très peu la télé, mais par contre, je lis beaucoup.

J'en ai lu quelques un de Chattam et j'aime beaucoup son univers.

Des bisous (et j'adore ce genre d'articles)

BeautifulLaw 27/12/2014 13:25

Idem. Je regarde peu la télé et les séries, mais je lis tout le temps. Un bouquin doit vivre trois heures avec moi. Je désespère mon homme car quand il m'offre des livres, il sait que pendant trois heures il ne pourra rien faire de moi hahaha.
Tant mieux, si tu aimes, je pense en faire de temps en temps pour partager mes auteurs et livres coup de coeur !